FORMATION

Eli Jimenez Le Parc est une artiste française d’origine panaméenne, née en 1954. Sa formation artistique a débuté par des études de sérigraphie à l’atelier « Arte dos grafico » à Bogota, Colombie. Par la suite, elle a obtenu une licence en Arts Graphiques à L’Université de Panama. Après ses études elle décide de devenir styliste de mode, pour créer et concevoir des vêtements et des accessoires. Ses premières créations ont été fortement influencées par le graphisme et les formes géométriques.

DESCRIPTION DE SON TRAVAIL 

Son travail est basé sur trois éléments : les énergies, la lumière et le son, qui constituent des sources naturelles, qu’elle appelle « Les Sources d’Inspiration ». De ces trois éléments, naissent les performances et les installations qui lui permettent d’avoir une approche beaucoup plus directe avec le public.

ASSOCIATION CHEMINS D’ART

Eli LE PARC est très engagée dans des actions culturelles à Cachan, sa ville d’adoption en France. Elle est présidente depuis 4 ans de l’Association « Chemins d’Art », qui est chargée de l’organisation annuelle des «Portes ouvertes», ainsi que d’autres expositions collectives destinées aux artistes Cachanais, ayant lieu à L’Orangerie, la principale galerie d’art de la ville. Ces actions culturelles ont pour objectif la conservation et promotion du patrimoine artistique et créatif de la ville. Le travail d’Eli au sein de l’association est orienté vers la réalisation de nouvelles actions et interventions dans des lieux publics et privées.

CREATION DE MODE 1992 – 2006

En 1986, elle rencontre l’artiste Juan LE PARC, qui deviendra son compagnon dans la vie et dans la création. Ils vont collaborer pendant quelques années dans la réalisation de performances, dans des interventions dans l’espace public, ainsi que dans l’organisation de multiples événements artistiques : théâtre de rue, actions artistiques, rencontres culturelles etc. C’est à cette époque, qu’Eli commence à s’intéresser aux nouvelles formes de l’art contemporain impliquant l’art performance. Pendant ces années, ils vont habiter entre Paris et Bali. Ils ont une fille Luna LUZ. En France, en 1992, Eli a créé sa propre marque de vêtements et accessoires qu’elle appelle « ARTE MODA ». Ses créations ont été vendues dans le monde entier. À Bali, entre 2004 et 2006 elle a créé une collection de robes pour « Animal », une marque leader du prêt-à-porter, ainsi que des sacs et des bijoux pour les défilés de Kenzo et Christian Lacroix.

En 2007 Eli a commencé à travailler comme assistante de l’artiste Julio LE PARC à Cachan, France.

RECHERCHES SPIRITUELLES

En 2008, Eli a décidé d’explorer de nouvelles formes d’expression et de nouveaux matériaux. Son travail actuel est ainsi tissé de toutes les expériences qu’elle a accumulées par le passé et d’un besoin constant de renouveau. Pour atteindre ce renouveau, Eli a dû puiser au plus profond de sa spiritualité, aller à sa propre rencontre et plonger dans l’intime. Elle a passé 4 ans à l’école d’Hatha Yoga « André Van Lysebeth », et s’est intéressé aux différentes pratiques de ressourcement d’énergie.

Dans le cadre de ses recherches, elle a écrit un mémoire dont le thème était : « Le yoga dans la créativité artistique ». Elle a aussi fait plusieurs recherches dans le domaine du Yoga sonore avec Patrick Torre et des Chants diphoniques avec David Hykes et Catherine Braslavsky.

Elle a appris des techniques de méditation et de concentration, qui vont lui permettre une plus grande ouverture d’esprit. Elle a travaillé sur toute la symbolique des chakras. C’est de là que sont nées ses performances de la thérapie par le son.

Dans ses recherches elle a étudié les différents éléments : le corps, le mental et l’âme. Les techniques de méditation, les Asanas (postures de yoga), le yoga du son, les mantras, la purification, sont au cœur de son travail artistique. Cette révélation et découverte lui a permis d’acquérir une structure nouvelle et plus solide, pour développer ses nouveaux projets artistiques.

Préparation d’une exposition à L’Orangerie, Cachan

 

« Eli se sert de l’éclectisme de ses formations: la sérigraphie, le design graphique, le mannequinat, le stylisme de mode, le yoga du son pour construire une approche personnelle et une esthétique particulière de son art, travaillant, les sons ainsi que la lumière afin d’en dévoiler leurs énergies. Eli se nourrit du corps, du trait, de la ligne, inspiration qui guide son œuvre liant le spirituel et la conscience du moment présent, méditatif et ritualisée. Sa conscience spirituelle et picturale s’épanouiront lors d’un voyage rêvé en Inde – le rêve a besoin de réalité – La reconnaissance d’une logique géométrique propre aux hindous et aux amérindiens trame ses recherches artistiques ».

Anne-Marie Jeannot ( Commissaire d’exposition)